Par mail à contact@tien-tran.com
Par téléphone au +33 6 26 86 15 62
Basé entre Toulouse et l'Asie Centrale
Instagram - Twitter - Médium



(courte) Biographie

Tien Tran est un photographe documentaire de 34 ans. Ancien juriste, il a commencé la photographie tardivement. Depuis 2016, il s’y consacre entièrement, commençant à collaborer avec la presse nationale tout en poursuivant ses projets personnels.

Fils de réfugiés de guerre vietnamiens, son travail interroge la relation entre la solitude des êtres et leur territoire, qu’ils y soient attachés malgré eux (Mémoires des Combrailles, PO Box 200 : Mailuu‑Suu) ou contraint de le quitter (Bédouins, Zaatari). A travers sa pratique photographique s’expriment son rapport au monde et sa propre recherche d’un attachement à un lieu.

La série « Bédouins » réalisée à la frontière syrienne en Jordanie explore la vie des Bédouins ayant fui la guerre et dont l’accès aux camps de réfugiés est impossible. Elle a été projetée au Festival des Nuits Photographiques de Pierrevert.

La série « Mémoires des Combrailles » étudie, dans une région enclavée d’Auvergne, le rapport des paysans à la terre à travers deux personnages. Elle a fait l’objet d’une publication dans plusieurs médias dont Fisheye et a été sélectionné en 2017 dans le cadre du festival international de photographie documentaire In/Out Transylvania en Roumanie.

Sa dernière série en cours, « PO Box 200 : Mailuu‑Suu », a été réalisée dans une ville du Kirghizistan entourée de déchets radioactifs hérités de l’ère soviétique. Elle tente de comprendre les difficultés que l’on a à quitter un lieu dans lequel on a grandit malgré les dangers sanitaires qui y existent.

Quand il n’est pas en train de photographier, Tien s’occupe du collectif Index, qu’il a monté avec six autres photographes, attend la saison 8 de Game of Thrones et apprend le russe.

(short) Biography

Tien Tran is a 34-year-old documentary photographer. Former lawyer, he began photography lately. He has been fully involved since 2016, starting to collaborate with the french national newspapers while pursuing his personal projects.

Son of Vietnamese war refugees, his work questions the relationship between the loneliness of people and their territory, whether they are attached to it in spite of themselves (Memories of Combrailles, PO Box 200: Mailuu-Suu) or forced to leave it (Bedouins, Zaatari). Through his photographic practice express his relationship to the world and his own search for a territorial attachment.

The «Bedouins» series on the Syrian border in Jordan explores the lives of Bedouins who fled the war and have no access to refugee camps. It has been screened at the photographic festival Les nuits de Pierrevert.

The series «Memories of Combrailles» studies, in an enclave region of Auvergne, the relationship of the peasants with their land through two characters. It was published in Fisheye Le Magazine and was selected as part of the In / Out Transylvania festival in Romania in 2017.

His latest series, «PO Box 200: Mailuu‑Suu», was made in a city of Kyrgyzstan surrounded by radioactive waste inherited from the Soviet era. It tries to understand the difficulties that one has to leave a place in which he has always lived in spite of the health dangers which exist there.

When he is not photographing, Tien look after the collective Index he has created with six other photographers, waits for the season eight of Game Of Thrones and learns Russian.



Distinctions
Lauréat du concours Portraits, surprenez-nous organisé par Fisheye et Lense
Nominé de l'édition 2017 Photogrvphy Grant pour la série PO Box 200 : Mailuu-Suu
Projeté au Festival international de la photographie documentaire In/Out Transylvania 2017 en Roumanie pour la série Mémoires des Combrailles
Projeté au Festival photographique de Pierrevert édition 2016 pour la série Bedouins
Nominé de l'édition 2016 Photogrvphy Grant pour la série Bédouins
Lauréat Wipplay Jeunesse européenne et projeté au centquatre à Paris
Membre du Collectif Index


Publications
The Soviet nuclear legacy lives on in Mailuu-Suu (Equal Times - Reportage photographique)
Mémoire des Combrailles (Fisheye le Magazine - Portfolio)
Le camp de Zaatari : la vie au milieu du désert (Equal Times - Reportage photographique)
Valls flirte avec la crise de régime (Libération - web et print)
À Agen, à l'école des surveillants de prison (Le Figaro - Photo + série complète)
Les bédouins de Syrie : oubliés de la crise syrienne (Equal Times - texte & photo)
Manifestation contre les violences policières à Toulouse (Huffington Post - Reportage photo)
En Bolivie avec les plus jeunes travailleurs légaux du monde (Equal Times - texte & photo)
Pérou : des peuples indigènes menacés par l'exploitation de gaz (Equal Times - texte & photo)
Les 6 startups toulousaines, La Tribune, 23 janvier 2015 (Photo)
La champagne Viticole, Février 2017 (Couverture)
Future farming, Inch issue#6, Mars 2015 (Photo)
Ce robot toulousain qui révolutionne le travail des maraîchers, La dépêche, 31 août 2015 (Photo)
Le ministère de l'enseignement supérieur à la recherche de 100 millions d'euros, L'Humanité, 18 Février 2015 (Photo)